La VMC double flux est à réserver aux bâtiments dont l’isolation et surtout l’étanchéité à l’air est particulièrement efficiente.

Le rendement d’une VMC double flux est directement lié à cette étanchéité, l’intérêt étant de connaître et de contrôler au plus près le débit d’air entrant / sortant et donc de n’avoir aucune fuite parasite pour ajuster au plus juste le chauffage et/ou rafraîchissement du bâtiment.

La tolérance d’étanchéité de la RT2012 est de 2,3 vol/h tandis que sur une maison passive, elle est de 0,6 vol/h.

La mauvaise étanchéité d’un bâtiment peut entraîner des sur-consommations de chauffage de l’ordre de 9 kWh/m2/an.