Oui, l’extraction est réglementée par des débits sanitaires minimum, les exigences sont réunies dans le DTU 68.3.

Boucher les entrées d’air nuit à l’équilibre entre entrée et extraction, donc au débit d’air sanitaire.

La ventilation des bâtiments permet d’évacuer les odeurs, les polluants et l’excès d’humidité pouvant occasionner le développement de moisissures.

Dans le cas d’un chauffage par combustion avec alimentation en air interne, la ventilation permet l’évacuation du monoxyde de carbone, gaz inodore et incolore pouvant entraîner de graves intoxications car une concentration de 0,1% par m3 d’air peut entraîner vomissement et évanouissement, à 1% par m3 d’air il est mortel. En France, le monoxyde de carbone est responsable d’une centaine de morts par an.